Bien@Work fait du bien-être et de la qualité de vie au travail une dimension essentielle de la stratégie, de la régulation sociale et de la performance de l’entreprise.

Nous accompagnons la réflexion des acteurs sur les difficiles questions que posent les risques psycho-sociaux, dans une posture de médiation entre les acteurs de terrain et les dirigeants et actionnaires.

Au-delà du diagnostic, Bien@Work conduit autant des actions de terrain ciblées et ponctuelles demandant des expertises spécifiques, qu'une transformation durable du contexte de travail au bénéfice mutuel de l’entreprise et des salariés.

Get Adobe Flash player
Jean-Renaud d'Elissagaray, Président Directeur Général
Actualités
Le Réseau ANACT organise la 8e édition de la « Semaine pour la qualité de vie au travail » du 31 mai au 10 juin 2011. Cette semaine est le rendez-vous annuel pour débattre, diffuser les initiatives et les bonnes pratiques sur la qualité de vie au travail.
1 dollar investi = 6 dollars en retour What’s the Hard Return on Employee Wellness Programs ?

By Leonard L. Berry, Ann M. Mirabito, and William B. Baun
Harvard Business Review

Statistiques voir tous »

Entre 50 et 60% des journées de travail perdues en Europe ont un lien avec le stress. En 2002, la Commission européenne avait chiffré à 20 milliards d'euros le coût annuel du stress lié au travail dans l'UE à 15. Nokia en Finlande a calculé que son retour sur investissement était de 1 à 3.

Le Danemark s'est fixé pour objectif de réduire de 10% à la fin 2010 l'absentéisme dû aux maladies liées au stress. Source: l'AFP

La manutention manuelle concerne 40% des salariés (construction, commerce de détail, santé...). Un peu plus du quart des travailleurs restent debout vingt heures ou plus par semaine. De 1994 à 2003, selon une enquête nationale, le travail sur écran, et les contraintes physiques qu'il implique, est monté en puissance, puisque 22% des salariés y consacrent au moins vingt heures par semaine. Source: Le Monde

Selon un programme de suivi mis en place en 2002 dans les Pays de la Loire, 15% des femmes et 11% des hommes travaillant en entreprise, de 20 à 59 ans, souffraient alors d'un TMS du membre supérieur, le plus souvent pour raisons professionnelles. Source: Le Monde

En 2006, les TMS des membres et lombalgies représentaient près de 80% des maladies professionnelles, bien qu'elles soient très sous-déclarées, les salariés craignant notamment les conséquences négatives pour leur emploi. Source: le Monde

Près de 40.000 personnes souffrant de TMS ont été indemnisées en 2008 par le régime général de la Sécurité sociale, pour un coût de près de 800 millions d'euros. Source: l'INVS

Les troubles musculo-squelettiques représentent 73% des maladies professionnelles constatées, déclarées et reconnues en 2006 (CNAMTS), soit une perte de 7,5 millions de journées de travail tous les ans et 736 millions d’euros couverts par les cotisations des entreprises, avec une progression annuelle d’environ 18% depuis 10 ans. Source: le ministère du travail 2010

Plus de 13% de la population active sont aujourd’hui exposés à au moins un agent cancérogène. Source: le ministère du travail 2010

Plus d’une personne par jour meurt d’un accident du travail (569 décès en 2008) ou suite à une maladie professionnelle (425 décès en 2008). Source: le ministère du travail 2010

Pour le seul régime général, les maladies professionnelles ne cessent d’augmenter: on en comptait entre 15 et 20.000 de plus par an à la fin du siècle dernier et le rythme est désormais de plus de 40.000. On en a compté plus de 43.000 en 2007 et plus de 45.000 en 2008. Source: le ministère du travail 2010

Le nombre d'accidents du travail stagne à un niveau trop élevé d’environ 700 000 par an (dont plus de 44 000 accidents graves). Source: le ministère du travail 2010

Chaque dollar investi dans un programme de santé en entreprise se traduit par un retour de 2,75$ à 4$ sur investissement. Source: Groupe de promotion pour la prévention en santé (GP2S), Québec

Un employé actif physiquement est 12% plus productif qu’un confrère sédentaire. Source: Groupe de promotion pour la prévention en santé (GP2S)

Les entreprises dotées de programmes de santé affichent des revenus par employé supérieurs de 11% et un taux d’absentéisme de 1,8 jour de moins. Source: Gouvernement du Québec (2009)

Ce plan se décline autour de deux objectifs majeurs, à savoir d'une part, la diminution de 25% des accidents du travail (chaque année, on recense plus de 700.000 AT dont plus de 44.000 accidents graves, et d'autre part, la stabilisation du nombre des maladies professionnelles qui a presque doublé en 10 ans. Source: Ministère du travail

Canada Life a découvert que le turnover des participants au programme de conditionnement physique était de 32,4% inférieur à la moyenne sur une période de sept ans. Source: Leatt et al 1988

Les employés de la société BC Hydro (Canada) qui se sont inscrits au programme de conditionnement physique avaient un taux de turnover de 3,5% par rapport à la moyenne de 10,3% selon l’entreprise IHRSA 1996

Les employés municipaux de la ville de Toronto participant à un programme d'activité physique ont manqué 3,5 jours de travail de moins au cours des premiers six mois du programme « Metro Fit ». Source: Municipalité de Toronto 1995

L’étude de Canada Life menée dans les années 70 montre un rendement allant de 1,95$ à 3,75$ par employé et par dollar dépensé pour des programmes de bien-être dans l’entreprise. Source: étude Shephard et al 1982

L’association canadienne pour la santé mentale estime que pour une année donnée, un travailleur sur cinq aura une maladie liée au stress.

Au Canada, les niveaux d’activité physique ont augmenté entre 1981 et 1995, mais ont plafonné depuis 1995. 56% des Canadiens ne font pas assez d’activité physique pour en tirer des bienfaits optimaux sur leur santé, ce qui les rend plus susceptibles de mourir prématurément ou de souffrir d’une maladie chronique ou d’incapacité.

En 2003, le gouvernement fédéral canadien et les gouvernements provinciaux et territoriaux responsables de l’activité physique, des loisirs et des sports reconnaissent que l’inactivité physique constitue un sérieux problème de santé et fixent un nouvel objectif national : faire augmenter les niveaux d’activité physique des Canadiens de dix pour cent dans chaque province et territoire d’ici 2010.

Le coût social du stress professionnel en 2007 est évalué de 2 à 3 milliards d'euros. Source: l'INRS et Arts et Métiers ParisTech

Les risques routiers sont à l'origine de 4 millions d'arrêts de travail en France. Le nombre d'accidents mortels au volant de sa voiture dans le cadre professionnel a été multiplié par 2 en 3 ans. Source: Preventica

Les maladies professionnelles, en croissance de 20% par an depuis plus de 15 ans. 52.701 cas reconnus en 2005...contre 5000 en 1990 !!

78% ont donné lieu à des arrêts de travail d’une durée moyenne de 227 jours.

40,5% se sont accompagnées d’incapacités permanentes. Elles ont causé 493 décès. Source: Silver Life Institute

En 2006: 1,4 millions d’AT déclarés. 700.000 débouchent sur un arrêt de travail, soit un indice de fréquence d’environ 40 accidents pour 1000 salariés (45,5 en 1997) - une durée moyenne d’arrêt de 50 jours, contre 43 en 2001 - 537 décès, en hausse de 13,5 % par rapport à 2005 - 33,2 millions de journées perdues. Source: Silver Life Institute

Une personne sur quatre en âge de travailler déclare avoir un problème durable de santé ou un handicap. 20% de ces personnes attribuent leur problème de santé à leur travail. Source: INSEE

75% des médecins du travail ont plus de 50 ans ; 55% ont plus de 55 ans. Ces services seront réorganisés prochainement

L'équivalent américain de l'Inspection du travail a publié sur son site Internet des « listes noires » recensant les entreprises les plus dangereuses. Au final, la moitié des entreprises ont opté pour un développement de la prévention qui a permis d’y réduire d’environ 80% les accidents du travail et les maladies professionnelles. Au cours des années 90, les États-Unis sont dans l'ensemble parvenus à diminuer les accidents et maladies professionnels de 30 à 40%.

Voilà 30 ans qu’en Finlande, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales développent les services de santé au travail comme système national à part entière, avec succès : plus de 90% des entreprises sont aujourd’hui familiarisées avec les programmes de promotion de la santé. Source: UMPS

Un rapport du BIT estime le coût du stress dans nos sociétés au minimum à 3% du PIB.

L'article L. 230-2 du code du travail traduit le droit communautaire en ce qui concerne l'évaluation des risques (article 6 de la directive - cadre), au regard de trois exigences d'ordre général :
- 1°- obligation pour l'employeur d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs I de l'article L. 230-2
- 2° - mise en œuvre des principes généraux de prévention des risques professionnels II de l'article L. 230-2
- 3° - obligation de procéder à l'évaluation des risques et mise en oeuvre d’actions de prévention III de l'article L. 230-02

On estime que 80% des maladies professionnelles ne sont pas reconnues comme telles. L’absence d’indicateurs fiables, même si elle n’empêche pas la prise de conscience, est d’ailleurs elle-même problématique. Source: UMP, Rapport Eurogip sur les maladies professionnelles 2008

En 2007, les TMS (troubles musculo-squelettiques) représentaient en 7,4 millions de journées de travail perdues, et leur nombre s'accroît d'environ 18% par an depuis dix ans. Source: CNAMTS / UMP

On dénombre environ 700.000 accidents du travail par an donnant lieu à un arrêt de travail. Source: CNAMTS / UMP

13% des salariés disent "travailler d'une façon qui heurte leur conscience professionnelle. Source: INVS / UMP

Un quart des hommes (24%) et un tiers des femmes (37%) souffrent de troubles psychologiques liés au travail. Source: INVS / UMP

52% des salariés éprouvent du stress au travail. Source: Sondage Opinion Way pour 20 minutes / UMP

Les problèmes de stress, d’anxiété et de dépression représentent 40% des absences, soit la cause la plus importante d’absentéisme au travail en Angleterre. Source: CBI/AXA 2007; Étude Cooper et Dewe 2008

Aux États-Unis, on estime les coûts annuels de l'impact du stress au travail pour les entreprises à 66 milliards de dollars alors que pour l’Union européenne, une estimation conservatrice avance le chiffre de 20 milliards d’euros. Source: étude Hemp 2004

Le Bureau international du travail (BIT) révèle que 20 % de la population adulte des pays industrialisés souffre d’un problème de santé mentale. Source: Étude Gabriel et Liimatainen 2000

En France, en 2000, les coûts directs et indirects du stress sont évalués entre 830 et 1 656 millions d’euros. Source: Étude Trontin 2000

Les coûts du stress au travail sont estimés à 16 milliards de dollars, soit environ 1,7% du produit intérieur brut du Canada ou 14 % du profit net annuel des entreprises. Source: étude Sroujian 2003 43% des travailleurs canadiens ont connu un épisode de détresse psychologique déjà entre 1994 et 2000. Source: Étude Brun 2004

Les coûts des lésions indemnisées par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) liées au stress, à l’épuisement professionnel ou à d’autres facteurs d’ordre psychologique étaient déjà de 14,3 millions de dollars en 2004. Source: l’Institut de la statistique du Québec

Le niveau de stress est étroitement lié à l’absentéisme au travail : près d’une personne sur cinq percevant le travail comme étant stressant a pris au moins un jour de maladie pendant les deux semaines précédant l’enquête. Source: l’Institut de la statistique du Québec

Les demandes d'indemnisation pour TMS augmentent d'année en année. Ainsi en 2007, en France : 7,4 millions de journées de travail ont été perdues, 36 926 TMS ont été indemnisées sur 45 411 maladies professionnelles. Source: CNAMTS

Les TMS constituent le premier problème de santé au travail en France. Ces pathologies représentent 85% des maladies professionnelles reconnues et connaissent une croissance de 16% par an, en moyenne, depuis 10 ans. Source: CANMTS

La prise d'antioxydants pendant 8 ans par des hommes de 35 à 60 ans a permis de réduire de 31% le nombre de cancers et de 37% celui des décès. Source: Étude SU.VI.MAX / Sciences et Vie

Les personnes pratiquant une activité physique moyenne ont un taux de mortalité par maladie cardio vasculaire diminué de plus de 2/3. Source: Dallas institute of Aerobics Research

Le taux global de décès des personnes pratiquant une activité physique moyenne est inférieur de 60% à celui des sédentaires. Source: Dallas Insitute for aerobics Research

Le coût global de la santé au travail a connu une forte hausse ces dernières années avec un coût 2008 estimé à 80 milliards d’euros. Ministère de la santé.

89% des salariés sont favorables aux actions de prévention santé sur leur lieu de travail. Source: Alteria consulting

77% des cadres estiment que leurs objectifs de travail sont irréalistes. IFOP

25% des salariés ont eu envie d'être violents avec un supérieur hiérarchique ou avec un patron. Source: Sociovision

Les 45-64 ans consacrent 25% de leur temps à leurs loisirs. Source: Francoscopie 2010

La France compte 6 millions d'obèses, soit 14,5% de la population adulte. La proportion a augmenté de 6 points en 12 ans. La prévalence de l'obésité est plus importante chez les femmes(15,1%) que chez les hommes (13,9%). Les disparités régionales sont criantes avec une obésité plus forte dans le Nord (20,5%), l'Est (17%), et le bassin parisien (16,6%). Source: Le Monde

19,3% des personnes handicapées sont à la recherche d'un emploi, soit le double de la moyenne du reste de la population. Au 1er janvier 2010, les établissements de plus de 20 salariés qui n'auraient rien fait en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés, se verront taxés d'une sur pénalité de 13.500 euros par travailleurs handicapés manquant à leur effectif. Source: Secrétariat à la solidarité

Plus de 2,5 millions de diabétiques sont traités en France, une tendance en hausse de 36% sur 6 ans. L'apparition du diabète gras de type 2 (85 à 90% des cas) peut-être retardée grâce à un mode de vie sain (arrêt du tabac, alimentation équilibrée, activité physique régulière). Source: Association française des diabétiques

La France compte 6,5 millions d'obèses, soit 3 millions de plus qu'en 1997. Source: Ministère de la Santé

16% des salariés se plaignent de comportements hostiles dans le cadre de leur travail en 2003. Source: le Figaro

Les troubles musculo squelettiques constituent de loin la première cause de maladies professionnelles indemnisées et de journées de travail perdues du fait d’arrêts de travail. Étude Dares

33% des français interrogés redoutent réellement une dégradation de leurs conditions de santé et de sécurité au travail du fait de la crise. Source: l’institut TNS Infratest

6 européens sur 10 pensent que la crise économique mondiale entraîne une détérioration des conditions de travail, en termes de santé et sécurité au travail. Source: Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail

Les lombalgies, reconnues depuis 1999 comme maladies professionnelles, représentent désormais la troisième maladie professionnelle reconnues par le régime général. Source: CPAM

Le risque routier est la cause de 4,8 millions de journées perdues. La durée moyenne d’une incapacité temporaire dans ces conditions est de 73 jours. Source: CPAM

Le risque routier est la première cause d’accident mortel au travail. Les accidents mortels routiers de mission représentent environ 30% des accidents mortels du travail. Source: CPAM

L'allongement en un siècle de la durée de vie moyenne de plus de la moitié a transformé toutes les phases de la vie, prolongeant la jeunesse et retardant l'apparition des déficits dus au vieillissement.

L'apport de l'immigration est et sera indispensable au renouvellement des générations actives. Le vieillissement entraîne une intensification de l'immigration de travail. Source: Le Monde

On évalue à environ un salarié sur trois la proportion de ceux qui partiront à la retraite d'ici 2020. Il en résultera une augmentation massive du nombre d'emploi à pourvoir. Source: Le Monde

Chez 8.600 américains de plus de 65 ans suivis pendant 6 ans, le gain d'années attribuables à une activité physique est de 5,2 ans chez l'homme et de 5,7 ans chez les femmes. Le sport réduit le risque de plusieurs types de cancer, la pression sanguine, le stress, et aide à combattre la dépression et les troubles du sommeil. Source: Sciences et vie

La mort par maladie cardio-vasculaire chez les hommes est diminuée de plus de deux tiers chez ceux qui pratiquent une activité physique moyenne. Source: Sciences et vie

Le taux global de décès des personnes pratiquant une activité physique moyenne est inférieur de 60% à celui des sédentaires. Source: Sciences et vie

Pour la première fois, les consultations pour risque psycho-social s'inscrivent à la première place des consultations pour pathologies professionnelles en France", avec 27% des causes de consultation en 2007. Source: Afsset

Seulement 50,8% des personnes interrogées en France déclarent bénéficier du soutien des supérieurs hiérarchiques. Source : Fondation de Dublin

En France, 28,2% des femmes et 19,6% des hommes travaillent dans des situations de travail tendues. Source: European Agency for Safety and Health at Work.

Un faible soutien au travail : seulement 50,8% des personnes interrogées en France déclarent bénéficier du soutien des supérieurs hiérarchiques. Source: IFOP

Les fumeurs sont 13% plus nombreux à faire des pauses cigarette si leur chef les accompagne. Source: Office français de prévention du tabagisme

66% des français se sentent de plus en plus stressés au travail, dont 73% parmi les 35-49 ans, le coeur de la population active. 27% estiment qu'il y a de plus en plus de "maladies professionnelles". 69% des personnes interrogées affirment que leur entreprise agit "peu ou pas" pour limiter le stress des collaborateurs TNS Sofres 2009

27% des français pensent que le travail contribue "beaucoup" et 52% "dans une certaine mesure" à la dégradation de leur santé. 72% pensent qu'à l'avenir les conditions de travail risquent de se dégrader beaucoup. Source: sondage TNS

Les accidents du travail mortels en rapport avec l'abus de drogue ou d'alcool représentent jusqu'à 30 % du total de ces accidents. L'absentéisme des toxicomanes est deux à trois fois supérieur à celui des autres travailleurs Les personnes dépendantes de l’alcool sont absentes sept fois plus que les autres Les fumeurs de tabac sont absents en moyenne un jour de plus par an.

La consommation répétée de cannabis concerne 14,6% des jeunes adultes. Les toxicomanes ne sont pas tous des marginaux : il apparaît que 60 % d’entre eux occupent un emploi à temps plein, soit 30 % d'employés, 20 % d'ouvriers et 10 % de cadres.

2 millions de personnes sont alcoolo-dépendantes. 4 à 6 millions consomment de l’alcool de manière abusive. En 2001, les Français ont consommé près de 80 millions de boîtes de somnifères, antidépresseurs et anxiolytiques.

Ceux qui fument un paquet de cigarettes quotidiennement font huit pauses dans la journée, soit environ 80 minutes d'arrêt. Source: Office français de prévention du tabagisme

Arrivant en moyenne vers 8h35, les fumeurs accusent un retard d'un quart d'heure sur les autres salariés. 1,6% d'entre eux déclarent un accident de voiture sur le chemin de l'entreprise contre 0,9% pour les non fumeurs. 19% des fumeurs déclarent au moins un arrêt de travail contre 11,5% des non fumeurs. Source: Office National français de prévention du tabagisme

Selon une étude danoise, plus de la moitié des bébés nés aujourd'hui dans les pays développés devraient célébrer leur 100e anniversaire.

1,4 millions d’accidents du travail ont été déclarés en 2006 à la branche accident du travail/maladie professionnelles de la CNAMTS. Ces accidents sont à l’origine de 32,2 millions de journées perdues pour incapacité temporaire (chiffre 2005).

78% des 52.701 cas de maladies professionnelles ont été reconnus en 2006 (contre 5.000 en 1990) ont donné lieu à des arrêts de travail , dont la durée moyenne est de 227 jours. Source: INSEE

Le coût des accidents au travail dans l’Europe des 15 est estimé à 55 milliards d’euros par an. Source: CEE

Le coût des accidents et maladies liés au travail représente 4% du PNB. Source: BIT

Il y aurait en France entre 300 et 400 cas de suicides liés directement au travail. Source: Conseil Economique et Social/span>

70% des salariés considèrent que les entreprises joueront à l’avenir un rôle important en matière de santé. 51% des salariés considèrent que leurs conditions de travail sont plus importantes que leur niveau de rémunération. Source : Anact

Chaque année dans le secteur privé, environ 700 000 personnes sont en situation de restriction d’attitude, d’un aménagement de poste ou d’inaptitude. En 2003, des restrictions d’aptitude ont été prononcées pour 40 à 50% des 50-60 ans. Source: CEE DARES

La part des actifs de plus de 50 ans devrait se stabiliser à environ 27% de la population. Environ un tiers des personnes de plus de 50 ans expriment des difficultés à effectuer certains gestes ou mouvements. Source: INSEE; enquête santé et vie professionnelle CEE

17% des salariés déclarent être l’objet d’un comportement systématiquement hostile de la part d’une ou plusieurs personnes dans leur travail. Source: DARES

Parmi les salariés en contact avec le public, 23% déclaraient être exposés à des risques d’agressions physiques contre 18, 5% en 1994. Source : Enquête SUMER 2003

La France est le 3ème pays au monde dans lequel les dépressions liés au travail sont les plus nombreuses derrière l’Ukraine et les Etats Unis. Source: Organisation Mondiale de la Santé

En France, la prévalence de la dépression parmi les actifs au travail est d’environ 11%, quel que soit le sexe. Source: INSEE

La France se situe dans une position très moyenne par rapport aux autres pays européens sur le plan du niveau de stress. Elle se caractérise notamment par une faible autonomie au travail (en France 35% des personnes interrogées déclarent que leur rythme de travail est déterminé par le contrôle direct de la hiérarchie, contre 15-20% dans les pays nordiques. Source: Fondation de Dublin

En France, le stress est le premier trouble psychosocial observé dans les entreprises. Le stress au travail touche près d’un français sur deux (44% exactement dont 18% gravement atteints. Source: Cabinet Stimulus

En Europe, le stress est le deuxième problème de santé lié au travail, le plus souvent invoqué après les problèmes de dos. Il concernait 22% des travailleurs dans l’Union Européenne en 2005. Entre 50 et 60% du nombre total de jours de travail perdus y sont liés. En France, 28,2% des femmes et 19,6% des hommes travaillent dans des situations de travail tendues. Source: European Agency for Safety and Health at Work.

12% des hommes et 15% des femmes sont atteints d’au moins un des 6 principaux TMS des membres supérieurs. Si l’on extrapole ce taux à la population salariée française, on obtient une estimation avoisinant plus de 3 millions de personnes. Source: Institut de veilles sanitaires de la région Pays de la Loire en 2002

Les contraintes pesant sur le rythme de travail ont massivement augmenté : interruption d’une tâche pour une autre non prévue (de 46% à 48%), normes et délais à respecter en une journée au plus (de 48% à 52%), demande extérieure obligeant à une réponse immédiate (de 50% à 55%) , dépendance immédiate vis-à-vis d’un ou plusieurs collégues (de 27% à 29%), déplacement automatique d’un produit ou cadence automatique d’une machine (de 6 à 8%). Source: enquête SUMER 2002 – 2003

Les gestes répétitifs sont en baisse (de 20% à 17% entre 1994 et 2003). En revanche les autres contraintes physiques sont en hausse (les déplacements à pied passent de 35% à 42%), la manutention manuelle de 38% à 41%, le travail sur écran de 37% à 50%, ou sont stables (les contraintes posturales concernent 30% des salariés et la station debout 48%). Source: enquête SUMER 2002 – 2003

Les TMS représentent plus des 2/3 des maladies professionnelles reconnues, avec une progression de l’ordre de 20% par an. Source: le CPAM

En 2006, on a décompté 537 décès dus à un accident du travail, soit une hausse de 13,5% par rapport à 2005, après une baisse sur 5 années consécutives. Source: CNAMTS.

1,4 millions d’accidents du travail ont été déclarés en 2006 à la branche accident du travail/maladie professionnelles de la CNAMTS. Parmi ces accidents, près de 700.000 ont donné lieu à un arrêt de travail, soit un indice de fréquence d’environ 40 accidents avec arrêts pour 1000 salariés.

550.000 personnes signalent qu’un accident du travail ou du trajet domicile-travail a provoqué chez elles des sequelles durables (soit 1,7% de la population en âge de travailler). Ces accidents représentent 6% des problèmes de santé ou des handicaps déclarés. Source: INSEE

La durée moyenne des arrêts de travail s’accroît : de 43 jours en 2001, elle est passée à 50 jours en 2006. Source: CNAMT

Les maladies professionnelles touchent 1,1 millions de personnes (soit 3,6% de la population en âge de travailler) et seraient responsables de 14% des problèmes de santé ou de handicaps. Source: INSEE

Alors que la santé au travail semble placée au cœur des « valeurs » affichées par les entreprises (80 %), elle est rarement intégrée dans la stratégie et la politique des entreprises : seules 58 % des entreprises interrogées ont une politique de santé. Source: ANACT

Peu d’entreprises (14 %) mettent en place une évaluation a posteriori de leurs actions de prévention des RPS. Source: ANACT

A l’occasion de l’étude européenne à propos de la promotion de la santé mentale, le score moyen obtenu par les entreprises françaises est en effet de 38 contre 53 en moyenne en Europe. Source: ANACT

73% des Français sont « intéressés par un service de prévention et de suivi personnalisé » financé par leur entreprise, pour : la maîtrise du stress, le depistage des maladies graves, la prévention des ennuis liés à la consommation du tabac et de l’alcool, la lutte contre l’obésité, voire un accompagnement sportif. Source: Baromètre 2007 du Cercle Santé / Les Cahiers Lamy du CE février 2008

Seulement 31% des salariés disent être souvent heureux au travail. Quatre personnes sur dix estiment que leur motivation a baissé au cours de l’année (2010), particulièrement chez les cadres supérieurs. En cause, un manque de reconnaissance (26%). Source: Ipsos avril 2011